Petite histoire du caramel au beurre salé

La Bretagne est le pays par excellence du beurre salé.

En 1343, le roi Philippe VI de Valois généralisa dans presque tout le royaume une célèbre taxe sur le sel, la gabelle. Le prix du sel, produit alors stratégique pour la conservation des aliments, augmenta considérablement et les paysans, pour faire des économies, laissèrent tomber le beurre salé pour le beurre doux. Mais la Bretagne fut exempte de la gabelle et le sel y resta donc une denrée bon marché !

En 1977, Henri Le Roux, chocolatier de Quiberon (Morbihan), fit de cette recette… un bonbon ! Il décida d’inventer une confiserie simple et différente des produits habituellement commercialisés par ses concurrents : après trois mois d’essais, il mit au point un caramel au beurre demi-sel auquel il ajouta des noix, des noisettes et des amandes concassées, aboutissant à une texture unique. Grâce à ce bonbon, il devint célèbre dans le monde entier.

A la suite d’Henri Le Roux, de nombreux artisans ou marques ont connu un succès avec le caramel au beurre salé comme les Niniches de Quiberon au caramel ou le Salidou. Aujourd’hui, on le trouve sous de nombreuses formes comme les bonbons au caramel durs ou mous, le caramel au sel de Guérandele gâteau breton ou le chocolat au caramel beurre salé. Enfin, il rencontre aussi un grand succès à travers le monde. Les Japonais, par exemple, sont très friands de cette friandise bretonne.

Voici une recette facile de caramel au beurre salé à réaliser à la maison:

Faire chauffer 100g de sucre dans une casserole à feu moyen. Laissez cuire sans remuer jusqu’à ce qu’il fonde et caramélise. Ajouter peu à peu 40g de beurre salé puis 20cl de crème liquide en mélangeant vivement avec un fouet pour éviter les grumeaux. Lorsque la préparation est bien homogène, poursuivre la cuisson 5 minutes et retirer du feu. Verser dans un petit pot à confiture et laisser refroidir.

Et pour ceux, qui n'ont pas le temps ou qui ne se sentent pas l'âme d'un cuisinier, retrouvez nos produits sur la boutique.